Dobeuliou sites Internet
L'Ecole Française de Neuro-Training change de locaux et s'installe au 58 av des Caniers 13400 Zone des Paluds Aubagne

Articles et actualités


Neuro-Training Orienté Solution//Neuro-Training Stimulation

Neuro-Training    

Génétique + Comportement

Ce qui a amené à élaborer ce concept de Neuro-Training,  c’est le processus  d’Intégration . Le but est de favoriser l’intégration entre la génétique et les comportements de façon à ce que les gens se comportent le plus possible de façon naturelle.

On peut diviser le NT en 2 parties complémentaires = NTOS + NTS

Le  NTOS s’occupe des effets des évènements de la vie qui impriment des schémas de réponse au niveau du système nerveux. Selon les expériences de notre vie, nous sommes conditionnés à attendre un résultat spécifique dans nos comportements.

Ce conditionnement peut créer beaucoup de conflits dans le Système Nerveux et donc inhiber d’une certaine façon les capacités de la personne à récupérer de ces expériences de la vie, et cette mauvaise récupération finit par diriger la vie des gens en les amenant hors de leur contrôle conscient.

Avec le NTOS on entraîne les gens à apprendre comment utiliser leur Système Nerveux de la meilleure façon pour RECUPERER des évènements qu’ils ont vécus ou qu’ils vivent. Le NTOS travaille avec le conditionnement du Système Nerveux (limitations, blocages, refoulement, compensations, etc) et permet à toute personne d’éliminer les difficultés à atteindre leur but.

Le NTS travaille sur des Systèmes Innés, simples comme par exemple le 1er Système Inné « le plein d’énergie » ré-enforce l’utilisation du système neuro-lymphatique.

Les Systèmes Innés sont des formes spécifiques d’entraînement neurologique qui ont un effet important d’intégration. Cela donne aux gens une façon de s’aider à récupérer de n’importe quoi qui leur arrive dans leur vie = Système Lymphatique, Système Vasculaire, Système Viscéral, Système des méridiens..

Ils sont aussi un processus de nettoyage qui permet aux neuro-trainers professionnels d’accéder plus vite aux obstacles à la récupération. De plus, le client aura plus d’énergie disponible pour s’aider à tirer plus de bénéfice des séances.
Ce sont les Systèmes que nous utilisons dans les différentes circonstances de la vie et qui peuvent être influencés par notre génétique et nos comportements tout comme ils peuvent influencer nos comportements

Ce que nous voulons c’est que notre Génétique et nos Comportements supportent nos Systèmes Innés.

Si on a un fossé entre la Génétique et Comportements , nous sommes moins ou pas capable de récupérer. Si nous ne sommes pas capable de récupérer, cela veut dire qu’on a laissé une partie de nous dans l’expérience, donc on n’est donc pas complet et cela ne permet pas l’intégration de tous les éléments parce qu’il en manque.

Si il n’y a pas d’intégration, nous avons une « désintégration » qui correspond au refoulement de l’expression de nos valeurs tout simplement parce qu’elles elles ne font plus partie du tout.

Pour avoir une bonne relation avec l’univers qui est LE TOUT, il faut être un tout.

Le tout va avec le tout, l’unité appelle l’unité, la séparation appelle la séparation.

Si nous ne sommes pas alignés avec ce que nous vivons, nous allons compenser et retourner à nos Défenses par réflexes.

En état de défense, on ne cherche plus de nouveau défi, de nouvel objectif,alors le subconscient qui a comme programme de faire du mieux qu’il peut pour nous

va chercher à faire pour nous et comme il n’a pas de mission à remplir, il va faire du nettoyage.

Il ne va pas aller chercher au niveau comportemental, puisqu’il n’a pas d’ordre pour cela.

Donc il va aller scanner notre passé, surtout génétique et cela va permettre aux schémas hérités de prendre le dessus et c’est là que le NTOS va pouvoir aider.

Quand aux NTS, plus vous ferez ces systèmes innés, plus vous montrerez au cerveau sa meilleure carte à suivre et plus vous vous renforcerez dans tel ou tel domaine, plus vous les rendrez évidents et quand le subconscient va scanner la génétique, il va ramener à la surface des ressources, des compétences parce que c’est ce qu’il va trouver en premier.

C’est donc un entraînement pour que le subconscient, donc la neurologie vous ramène à la conscience plus de compétences.

L’état de qualité pour que la personne puisse récupérer correctement est d’avoir le courage d’être soi

–  plus vous montrerez à une personne ses forces, plus elle sera elle

–  et moins le fait de montrer qui elle est sera un stress pour elle

Le courage d’être qui nous sommes, c’est initié de l’intérieur vers l’extérieur

Plus vous renforcez l’intérieur, plus vous vous sentirez courageux et plus vous OSEREZ être VOUS.

Si on vit une expérience neurologique sans utiliser sa génétique, on ne développe pas le courage pour être « soi » alors on va aller chercher des croyances particulières qui vont nous amener à vivre une vie dans l’illusion et le maître des illusions c’est LA PEUR alors on va avoir PEUR DE VIVRE

On doit réaliser que nos limitations ne sont que des illusions alors que nos références génétiques ne sont pas des illusions.

Si la récupération est une partie active de qui vous êtes, alors vous n’allez pas avoir peur de vous défier vous-mêmes, parce que vous savez que quelles que soient les conséquences du défi, vous serez capables de récupérer.

Les Systèmes Innés vont être une première étape dans la progression des gens pour s’éloigner de la pensée « Symptôme » et aller vers la pensée « contacter son potentiel actuel »  et l’exprimer.

Les Systèmes Innés ne sont pas faits pour être un soin de nature médical. Ils ne sont pas un diagnostic et n’engendrent aucune médication.  Ils entraînent les gens à stimuler leur récupération. C’est comme un sport pour le Système Nerveux.

Le seul soutien est de l’eau pure car la première réaction des gens à la stimulation de leurs systèmes est une détoxication massive et ils ont besoin d’eau pour drainer tout cela.

Retour haut de page ▲

On ne peut pas tout prouver

A l’instar en Mathématique des Axiomes, des Conjectures, on peut distinguer le fait de démontrer (obtenir de l’irréfutable, de l’objectivité) de celui de prouver (apporter des preuves par l’expérience, une partie plus subjective)

Quand une personne se plaint d’une problématique, il y a toujours une part objective (douleur, blocage, trouble de fonctionnement, souffrance,peur…) et une part subjective (besoin du problème pour excuser ou justifier…, volonté-capacité de s’en sortir ou pas, placebo…….)

Le soin devra aussi tenir compte de l ‘élément objectif (bilan, examen, radios, scanner, tests…) et de l’élément subectif (la perception de la personne se son problème, son expérimentation de cela, l’origine du problème….

Si une personne consulte pour une souffrance physique, il existe beaucoup de moyens, d’appareils pour analyser cette souffrance et la définir.

Si cette personne consulte pour une problèmatique de Choix, de Doute, de manque de Confiance, de Peurs, de Démotivation, … où est-ce dans le corps? Comment démontrer cela par des examens, appareils ou autre?

En fait l’expérimentation subjective par la personne de cette problématique devient la partie objective. Cette personne souffre bien de cela, et son incapacité à s’adapter et à fonctionner comme elle voudrait est bien réelle.

Les croyances ont besoin de preuves pour exister. Si on peut prouver, c’est évident. Donc les croyances ont besoin d’évidence.

Cette même personne qui souffre d’un indécision constante dans ses choix prouve à chaque expérience qu’elle a cette problématique, c’est évident pour elle. Donc on peut croire à quelque chose qu’on ne peut prouver mais qu’on expérimente.

Certaines personnes ne veulent pas pratiquer certaines disciplines ( Neuro-Training, Hypnose, Sophrologie, autre) car elles disent qu’elles n’y croient pas et elles justifient cela en se disant Cartésiennes. Elles n’ont pas expérimenté, n’ont pas la preuve de l’efficacité ou inefficacité de la discipline et n’y croient pas. Je rappelle que cartésien vient de Descartes qui pour ne pas être embété par l’église a laissé le Spirituel à l’église et le corps humain à la Science et cela a été à l’origine de la séparation entre l’esprit et le corps.

Mais comme le dit si bien la théorie du Yin Yang: « une chose ne peut exister sans son opposé et chaque chose porte en son sein le germe de l’autre, ce qui crée le mouvement et donc la vie ».

Ce qui fait qu’on ne peut définir le bien que par opposition au mal, le matériel et l’immatériel, le prouvé et le non prouvé.

Le corps ne peut exister sans l’esprit, et si on rejette l’un, on rejette l’autre.

Quand on dit à quelqu’un « c’est dans votre tête », et bien « oui » et dans le corps aussi.

A l’évidence, les personnes qui ne croient pas à ce qui est différent de leur système de croyances ont peur de découvrir qu’il existe autre chose que leur réalité contrôlée. Elles ont simplement peur de ne pas pouvoir contrôler.

Mais quand on ne fait que contrôler, on ne fait que mélanger ce qui existe déjà, on n’apprend rien.

Or le cerveau a besoin d’apprendre, cela lui permet de solliciter ses Voies de Récompense Cérébrale qui stimulent les Catécholamines, ( endorphines, Sérotonine…) et lui procure la notion de Plaisir.

Tout comme l’expérience réelle crée les mêmes circuits neurologiques que l’expérience imaginée, acceptons qu’il y ait des pans de notre réalité qui ne soient pas prouvables et que du moment que cela a un effet, cela existe, donc on peut y croire.

Retour haut de page ▲

Les modes digitaux

Etre conscient de quelque chose n’est parfois pas suffisant pour gérer ce quelque chose. Une personne consulte pour Angoisses, Peurs, Hypochondrie. Elle dit qu’elle ne sait pas comment gérer cela et qu’elle a beau essayer, elle n’y arrive pas. En Neuro-Training nous disposons de modes digitaux nous permettant de connecter directement le subconscient.

Le tonus musculaire reflétant le tonus émotionnel, si la personne n’arrive pas à maintenir la position d’un muscle testé, cela veut dire que son cerveau émotionnel n’est pas capable de gérer ce qu’on lui demande. D’une autre manière, quand cette personne tient le mode digital se rapportant aux Peurs, si son tonus musculaire faiblit, cela veut dire que son cerveau n’est pas capable de gérer subconsciemment les Peurs. Elle a beau essayer consciemment de toutes ses forces, ce n’est pas possible pour elle au niveau Subconscient. Et malheureusement c’est le Subconscient qui cherche à prendre le pouvoir sur le Conscient.Il est trés difficile de gérer consciemment les peurs sans s’en occuper au préalable au niveau Subconscient. Le travail avec cette dame consiste à lui redonner le pouvoir de gérer ses peurs au niveau Subconscient.

Les modes digitaux nous donnent accès à ces parties neurologiques, génétiques qui représentent et conditionnent nos réactions à ce que nous vivons. En changeant nos réactions, nous modifions positivement ce que nous vivons.

Merci à Alan Beardall, Bruce Dewe, Andrew Verity pour leur apport dans ce domaine.

Retour haut de page ▲

Nous sommes des êtres émotionnels

Quand nous vivons des situations, nous ressentons tous quelque chose que nous appelerons »émotions ».

En fonction de la tonalité de ce que nous vivons, nous pouvons ressentir de la Joie, de la Colère, de la Frustration, de la Peur, de la Tristesse……

Ces émotions vont imprégner nos parties molles, les glandes, les organes, les ligaments, les tendons, les aponévroses…La Joie va au Coeur,  La Colère va imprégner le Foie, la Frustration imprègne le Gros Colon, la Peur agit sur le Rein, la Tristesse va sur le Poumon…  Tant que nous gardons cet  »Impact », nous gardons un lien à ce que nous avons vécu. Si le ressenti est positif, tant mieux. Si le ressenti est difficile à vivre, le cerveau émotionnel va se débrouiller pour nous faire revivre le même genre de situations pour nous faire savoir que nous avons en nous une trace de ce que nous avons vécu de similaire et de pénible.

Un des buts du Neuro-Training est d’identifier ce point d’impact et de le débrancher pour qu’il n’agisse plus comme un aimant à situations négatives. De cette manière nous permettons à toute personne de rechercher des situations pour exprimer et développer ses ressources naturelles afin de Vivre son Futur avec plaisir et d’arrêter de Survivre au Passé.

Emotion veut dire  »se mettre en mouvement vers ». Le Mouvement c’est la Vie. Si l’Energie est bloquée, il y a arrêt de la vie et donc Survie. La survie est le terreau des différents symptômes ou déséquilibres. Les émotions doivent être exprimées et non réprimées. Le refoulement de l’énergie crée les symptômes.

Au lieu de passer notre temps à nous défaire des symptômes, cherchons à améliorer la qualité de notre vie.

Comment sait-on que l’on survit : quand nous n’arrivons pas à vivre ce que nous désirons au plus profond de nous, quand ça résiste trop.

Quand c’est fluide, c’est Divin. Osons vivre ce Divin en nous en exprimant l’essence de qui nous sommes.

Retour haut de page ▲

Yin yang

L’homme, vu par la philosophie chinoise, est l’intermédiaire entre le ciel et la terre.

C’est une antenne entre l’énergie cosmique (ciel) et l’énergie tellurique (terre).Il est de la fusion du Ciel et de la Terre et tout en lui reflète son lien à ce couple originel. Il a la tête ronde à l’image du ciel et les pieds carrés pour reposer sur terre.

Dans une recherche d’équilibre, l’homme n’est ni l’un, ni l’autre: il procède de l’un et s’appuie sur l’autre. Il est le lien entre l’énergie peu manifestée et l’énergie plus manifestée. Son rôle est de transformer ces énergies pour les rendre humaines et de se développer grâce à elles.

Pour les Chinois, il existe une unité de l’univers dont le symbole est le Dao (voie) et l’homme est quelque part sur ce chemin. Chaque personne a une marge de manoeuvre : Yin – Yang qui sont inséparables et distincts, opposés et
complémentaires, représentant les 2 aspects d’une même chose.
Par exemple pour une montagne, le flanc sud ensoleillé est Yang et le flanc Nord à l’ombre est Yin. Quand le soleil tourne, la zone ensoleillée augmente et inversement quand la nuit arrive la zone d’ombre s’étend.
       Il n’existe ni Yang ni Yin absolu. Tout est relatif.
Cela représente la dualité fondamentale de l’Univers.Tout commence par l’observation d’un environnement dans lequel l’homme doit s’intégrer, avec lequel il doit s’harmoniser, avec lequel il faut vivre. La vie est une adaptation permanente qui est une condition rigoureuse de survie.
Les êtres ne peuvent agir sur leur environnement que dans la mesure où ils reçoivent et interceptent les informations provenant de cet environnement et dans la mesure où ils le respectent.
L’homme est construit sur le même modèle que son environnement naturel: sa forme correspond à la terre(Yin) alors que son fonctionnement correspond au ciel (Yang).

C’est une des raisons pour laquelle si l’homme n’évolue pas dans un milieu naturel pour lui, il ne pourra pas se métamorphoser correctement. Tout ce qui existe est une combinaison de Yin et de Yang, ce qui fait que l’homme le plus macho a une femme en lui.
Pour avoir une énergie efficace il faudrait que Yin nourrisse Yang et que Yang protège Yin, c’est une relation cruciale
pour avoir une énergie efficace. Il en est de même pour le couple.
si Yin ne nourrit pas le Yang, le Yang devient en excès, il devient destructif comme un pompier qui allumerait des feux car il a perdu son identité, c’est un homme non valorisé, donc mesdames n’arrêtez jamais de les flatter, ils ont besoin de sentir importants
si le Yang ne protège pas le Yin, la personne ne se sent pas soutenu, en sécurité et elle devient facilement influencée par les émotions, particulièrement la Peur et elle sera dépressive plus facilement, donc messieurs protégez vos femmes et laisser les exprimer leurs émotions.

L’effet réciproque entre le yin et le yang est représentatif du mouvement dans l’univers
le yang représente la force active (tempérament masculin) le feu,
le yin la force passive (tempérament féminin) l’eau
l’un ne peut exister sans l’autre et chacun contient en son sein le germe de son opposé ( Symbôle Yin Yang ) et c’est cela qui permet le mouvement donc la vie, et là où le yin est trop fort, le yang s’efface et inversement, comme si à eux 2 ils avaient la totalité de l’énergie.
le feu a beau faire l’important, c’est toujours l’eau qui gagnera, d’ailleurs on dit toujours Yin Yang, jamais l’inverse, c’est vraiment trop injuste, pour se consoler, messieurs, la lumière yang l’emportera toujours sur l’obscurité yin, à condition de rester lumière
En fait à eux deux, ils représentent l’alternative du manifesté, homme ou femme, jour ou nuit, + ou –
– Rien n’est jamais totalement yang ou yin –

Retour haut de page ▲

Histoire d’Olivia et de Samy

Il était une fois Olivia, l’ovule, qui vivait chez sa mère( follicule de Graff). Elle avait la sécurité, la protection, l’amour, l’alimentation automatique, bref .. le bonheur. Un jour Olivia est expulsée, sans crier gare, elle ne reverrai plus jamais Maman Graff ( 1ere séparation, insécurité, 1ere mort). Dame nature la conduit à aller crier famine chez Trompe de Fallope, sa voisine. Cette dernière lui promet abri, sécurité, Unité.

De l’autre côté, il y a Samy, le Spermatozoïde. Il est beau,  les dents blanches,il sent bon le sable chaud, pas rasé, un rien de négligé, en jean, costaud et fragile à la fois, vous voyez le genre … qui plait. Il a un sens fort de camaraderie et de compétition.

Son but : être le 1er et surtout être le 1er pour Olivia.

Samy sait que s’il est le 1er, cela veut dire que ses copains vont mourir, d’où un sentiment de compétition mélé avec du chagrin et de la culpabilité. Donc Samy réalise vite que s’il est confronté à ses émotions, il perdra ses moyens. Il en déduit que pour être le 1er, pour être un Homme, il ne faut pas d’émotions ou ne pas les extérioriser.

Samy gagne, se sépare de ses copains et retrouve l’Unité avec Olivia.

Samy croit que c’est lui qui a fait la différence ( plus rapide, plus fort, pas d’émotions).

Olivia sait que c’est elle qui choisit ( changement de polarité de membrane qui permet à ce spermatozoïde de rentrer et ferme la porte aux autres). Elle se sépare définitivement de Fallope pour retrouver l’Unité avec Samy.

D’unités en séparations, le foetus se constitue dans un nid douillet pendant 9 mois avec un sentiment adorable d’unité, de protection.

Un jour, des contractions épouvantables arrivent, genre 7,5 sur l’échelle de la mère, et ce petit être expérimente une nouvelle séparation, une nouvelle mort, et le bébé se rappelle toutes les séparations. C’est la Naissance.

Le bébé grandit, recherchant l’unité avec sa famille, étant conforme à ce que maman et papa attendent de lui… et un jour, il se sépare de sa famille d’origine pour aller créer la sienne (sécurité, bonheur…)….

La morale de cette histoire: à l’image du Tao, il y a de l’unité dans la séparation et réciproquement.

Tant que l’on cherche l’unité à l’extérieur de Soi, on trouve la séparation. C’est seulement en recherchant l’unité en nous mêmes que nous ne nous exposons pas à la séparation avec les autres.

L’unité que nous recherchons tant n’est pas l’amour, c’est l’absence de séparation.

Beaucoup de comportements humains découlent de cette histoire:

La femme recherche l’unité, la vie à 2, le nid, la sécurité, la protection.

L’homme recherche à être le N° 1 et pour arriver à cela, il ne faut pas d’émotion, il se plait à penser que c’est lui qui décide et qu’il est fort. Il se plait à gagner, c’est un compétiteur, un chasseur.

Si la femme veut vivre l’unité, elle doit commencer par la réaliser avec elle même, laisser l’homme croire qu’il a les commandes, alors qu’elle sait au plus profond d’elle même que c’est elle qui choisit. Ne dit on pas que derrière tout grand homme, il y a une femme. Elle doit toujours faire en sorte en l’homme doive se battre pour gagner son coeur ou ses faveurs.

D’aucuns diront que c’est de l’hypocrisie ou de la diplomatie, même pas, c’est de l’histoire.

Retour haut de page ▲

L’enfant et la famille

Il était une fois une femme et un homme qui vivaient ensemble et qui formaient un couple harmonieux. Un jour la femme est enceinte. il y a donc une troisième personne et cette triade crée ce qu’on appelle une famille. L’ ainé est donc créateur et responsable de cette unité familiale. Le second enfant viendra structurer la famille (une chaise est plus solide qu'un trépied) . Le troisième enfant viendra stabiliser la famille, comme l'auriculaire est le stabilisateur de la main.

Si cet enfant est désiré, il a comme programme de réunir cette femme et cet homme et devient donc le lien familial. Son premier boulot, pour toujours, sera de garder cette maman et ce papa ensemble.

Si par "hasard"  ses parents décident de se séparer, l'ainé va vivre une déchirure en lui, un échec de non réalisation de son programme n°1. Il ne voudra plus être « responsable » et vivra avec une culpabilité, une dévalorisation, étendant cet échec à tout ce qu’il fera. Il refusera le bonheur et vivra des séparations multiples pour s’autopunir, par fidélité aux parents... 

Le second enfant vivra cette séparation dans sa structure, qu'elle soit physique ou émotionnelle, donc soit en déclenchant des troubles physiques, soit en réagissant avec son émotionnelle par de la froideur, de l'inaffectivité, de la distance, une non envie de s'engager affectivement ...

Le troisième enfant réagira à cette séparation des parents par de l'instabilité, ratant ce qu'il fait, ne terminant pas ce qu'il commence, peut-être aller chercher une stabilité avec de la drogue ou alcool ou jeux, passant d'une relation affective à une autre...

Le travail en Neuro-Training sera de déprogrammer cet implant et d'aider l'enfant soit à rendre ce programme à ses parents, soit de ne plus chercher à appliquer cette fidélité invisible.

Si cet enfant n’était pas désiré, il se vivra comme un accident, une contrainte, qui empèche l’un des parents ou les 2 de se réaliser. Cet enfant va donc enregistrer que le fait de rester avec l’autre empèche de se réaliser, donc il prendra le programme  » pour se réaliser, il faut se séparer de l’autre ». En fonction de la réalisation (personnelle ou professionnelle), cet enfant essayera de sauver le parent en faisant beaucoup ou pas du tout ce que le parent voulait faire (du genre, tu vois je le fais pour toi ou je fais comme toi).Cet enfant vivra donc une contrainte de réalisation car il fut une contrainte dans sa réalisation. Il aura du mal à avoir du désir pour quelque chose ou quelqu’un. Il développera un Moi Négatif et sera anxieux, craignant les séparations ou rejets.

Il pourra développer des maladies, souffrances car c’est la seule manière d’attirer l’attention ou l’amour. Il vivra sa vie en défenses, cherchant à survivre plutôt qu’à vivre. Comme cet enfant a crée l’unité (familiale) il aura du mal à réaliser la sienne, pour ne pas faire souffrir l’autre.

Le Neuro-Trainer devra agir sur la motivation, l’intêret, la réalisation dans la vie, et éliminer ce Moi Négatif.

Si cet enfant est attendu dans un sexe opposé, qu’il soit l’ainé ou 2eme ou 3eme, il ou elle vivra en cherchant toujours à correspondre aux attentes sans jamais y arriver. Il ou elle sera perfectionniste pour essayer de rivaliser avec l’enfant idéalisé qu’il ou qu’elle n’est pas, se mettant toujours la pression pour plaire à l'autre et aura tendance à la dépression.

Il ou elle ne sera jamais satisfait(e), mais frustré(e), toujours déçu(e), entre la réalité et l’imaginaire. Il ou elle pourra avoir des problématiques au niveau désir ou plaisir, sexuel ou pas, passant sa vie à chercher à être reconnu(e), redoutant tout signe de critique ou de dévalorisation, avec une image de soi perturbée.

Il y a une volonté ancestrale, tribale, que les ainés soient des garçons car ils donnent le nom à la tribu, car ce sont des chasseurs (faire manger la tribu) et des guerriers (défendre la tribu). Trois raisons majeures de survie de l’espèce.

Toute fille ainée aura donc ce conflit de ne pas être ce garçon familialement, tribalement attendu et se comportera comme un garçon (contrôle tout, responsable de tout, autonome, ….) rentrant même en compétition avec les garçons et cherchant même inconsciemment à dominer ces garçons jusqu’à prendre leur place. Elles pourront aussi rester seules car elles se suffisent à elles mêmes. Elles pourront même ne pas pouvoir avoir d’enfant pour justifier ce programme de garçon.

Le Neuro-Trainer devra travailler sur l’Identité, sur l’Acceptation de Soi et sur la Peur de l’échec.

Retour haut de page ▲

La solution vient de l’action

Quand les gens ont des Peurs, ils agissent sur une base émotionnelle et perdent leur intelligence, ils pensent moins bien. Alors leur Croyances commencent à rentrer en conflit. Nos croyances sont construites sur des preuves. Et si par exemple, nous avons expérimenté l’échec, nous allons finir par croire que nous ne pouvons réussir. Alors nous allons retourner à nos Habitudes qui sont des schémas mentaux en accord avec des règles que l’on va expérimenter dans la vie par des actions physiques.

Généralement les gens sont conscients de leurs Peurs, pas trop de leurs Croyances, pas du tout de leurs Habitudes qu’ils font sans réfléchir. Les Dyslexies viennent pour la plupart des Habitudes.

Quand tout devient Habitudes, c’est un gros problème car les personnes font cela sans le savoir et cela se montre par des émotions qui deviennent la seule manière d’exprimer ces comportements habituels. Cela ne sert à rien d’ essayer de corriger ces émotions, il faut casser ces habitudes d’avoir ces émotions.

Les habitudes sont toulours liées à nos buts. On fait cela pour ne pas avoir à y penser, pour le faire automatiquement.

Si nous voulons changer quelque chose dans notre vie, nous devons en premier lieu imaginer cela et avoir la bonne volonté de réaliser cela. A ce stade les Peurs peuvent nous empêcher de percevoir ce qu’il faut faire et surtout de nous imaginer le faire.

Puis nous devons Croire que nous avons la capacité de faire cela. A ce stade les croyances peuvent être limitantes, surtout si nous avons déjà expérimenté que nous ne pouvions pas faire cela. Nos croyances sont un mécanisme de défense pour nous protéger de plus de souffrances. Les gens protègent leurs croyances car sinon ils retourneraient à leurs peurs. Ils préfèrent se défendre que d’avoir peurs. Mais là ils peuvent passer à côté de leur vie en défendant le connu par peur de l’inconnu.

Ils vont tellement être bons à se défendre qu’ils vont finir par avoir l’habitude de se défendre à chaque nouvelle situation et ne pas prendre l’opportunité de saisir leur chance.

Finalement s’ils passent leur vie à protéger ce qu’ils ont, à la fin, ils n’auront rien de plus que ce qu’ils avaient déjà.

Beaucoup de gens passent leur vie entre le mental et l’émotionnel. En chacun de nous il y a un conflit à dépasser.

Si on ne passe pas à l’action, la vie sera une théorie de conflits de croyances justifiés par nos peurs et maintenus par nos habitudes.

La seule solution est de passer à l’action et d’aller chercher des nouveaux défis pour grandir.

Si nous pensons que la vie doit être facile, calme, équilibrée, on va se défendre contre tout ce qui pourrait contrecarrer cela. Et au lieu de rechercher des défis pour progresser, on va protéger cet état et mettre des défenses autour.

Les Vrais défis viennent de l’intérieur, pas de l’extérieur.  La vie mérite que nous osions découvrir ses multiples facettes.

Retour haut de page ▲

Le moi négatif

Il était une fois une Peur originelle.

Qu’elle ait été vécue dans le ventre de notre mère (on ne nous désirait pas, c’était pas le moment, on voulait un enfant d’un autre sexe, il y a eu une fausse couche ou une IVG avant nous, maman a fait de multiples tentatives pour être enceinte, c’est la première fois pour maman et elle a peur de mal faire ou de faire du mal au bébé, on remplace un enfant mort avant nous, notre mère elle même n’était pas désirée, maman est trop jeune ou trop agée, papa est malade, il n'y pas assez de revenus pour une autre bouche,ou de place dans cette maison, bébé se présente mal  ...)

Qu’elle ait été vécue dans l’enfance (perte d’un parent, dispute entre les parents, séparation des parents, déménagement, problème de place avec les autres frères et soeurs, perte de ….)

Nous avons tous pris une résolution, survivre à cette situation.

Pour faire cela nous avons déclenché une énergie de survie que l’on appelle le Moi Négatif ( une partie de nous dédiée à lutter contre cette situation négative). Merci à cette énergie, à ce moment là.

Le problème est que cette énergie est branchée  " anti – négatif ".

Rien ne se perd, tout se tranforme.

Donc pour pouvoir être utilisée, cette énergie va demander à ce que vivions des expériences négatives. Il va donc y avoir en nous un aimant à négativité, que l’on appelle le Moi Négatif. Plus nous allons vivre du négatif, plus nous allons utiliser cette énergie, plus elle va grossir, plus nous allons attirer, jusqu’à ce que cette façon de faire devienne automatique, réflexe et non volontaire. Et nous allons devenir Expert à gérer le négatif.

Nous allons finir par être ce Moi Négatif qui va prendre le dessus et empêcher notre Moi Positif de s’exprimer.

Alors nous allons vivre souffrance, séparation, douleur, maladie, mal être, dépression, angoisses, absurdité, vide, malentendu, conflits, panique, impression de ne pas être … et nous allons finir par croire que nous sommes cette personne Négative qui passe sa vie à rechercher du négatif, des problèmes. Notre perception de la vie est négative.

Le Neuro-Training se sert d’un protocole trés précis pour éradiquer cette Défense Mentale Primaire et nous permettre d’exprimer notre essence, notre lumière et éliminer cette partie ombre de nous mêmes.

Toute personne devrait éliminer ce trop plein de négativité qui bloque notre Yin Yang Mental et ne nous fait vivre que le côté négatif de la vie. Nous avons le droit d’avoir une partie négative, sinon le Yin Yang n’existe plus. Ce qui est intolérable, c’est que cette partie négative occulte notre partie positive et l’empêche d’exister. Le Moi Négatif se comporte comme un saboteur qui empêche toute personne d’aller mieux, et l’oblige à vivre avec des limitations. Il combat toute tentative de progrès, d’évolution positive. Ce qui compte pour lui, c’est que l’on ait besoin de lui, donc que l’on échoue ou que l’on soit malheureux.  En éliminant ce Moi Négatif, c’est un cadeau que nous faisons à l’univers.

Retour haut de page ▲

Le téléphone sonne

Est ce que nous devons couper la sonnerie ou répondre et demander qui appelle?

C’est la même chose avec un symptôme, une douleur ou un disfonctionnement.

Est ce que l’on doit tenter d’éradiquer cet effet ou demander qui le crée?

Quand nous essayons de supprimer le message par tout moyen suppressif, nous nous exposons au fait que le messager tente de nouveau de nous contacter. Il veut nous dire qu’il y a soit un conflit de relationnel, soit une toxicité, soit une programmation ou héritage qui cherchent à se dire par nous.

Tant que nous n’écoutons pas le message, il repasse en boucle. Prenons conscience de cela et arrêtons de vouloir supprimer à tous prix les messages sans avoir écouter le contenu. Cela a l’air évident pour tout le monde et pourtant nous passons notre temps à éteindre les signaux.Soyons à l’écoute des signes pour ne pas les obliger à devenir sonores.

Un symptôme est toujours la manifestation d’un désir inconscient refoulé. Trouvons ce défi que nous n’osons pas relever, le plus souvent par Peur, et autorisons nous à être cette personne que nous révons d’être.

Ne passons pas notre vie à créer des regrets. Elle passe vite. Si nous nous projetions 5 minutes avant notre fin et que nous nous retournions en arrière, que changerions nous? Alors changeons le maintenant.

A l’instar du Yin Yang, prenons conscience que tout obstacle a sa part de défi et que lutter contre quelque chose ne fait que le renforcer. Prenons du recul, reapprenons le lâcher prise et apprécions cette faculté que nous avons de vivre notre vie par choix.

Ce que nous voulons trop, nous le repoussons. Ce que nous voulons éviter, nous l’attirons. C’est la loi d’Action Réaction.

Toute structure a une tendance naturelle à évoluer vers un ordre plus élevé, d’autant que les conditions le permettent.. Une graine aura du mal à germer sur du béton. Par contre une terre fertile sera la bienvenue.

Labourons notre terre pour semer les graines de notre bonheur, et comme le paysan, entretenons,prenons en soin sans nous en soucier, étant certains que cela poussera.

Le souci, l’inquiétude, l’anxiété, la peur de perdre sont le lit de notre malheur. Faisons confiance. Notre étoile veille sur nous.

Retour haut de page ▲

L’horizontal dépend du vertical

Tel un boomerang, ce que nous vivons dépend de ce que nous envoyons dans l’univers. Si nous envoyons Amour, nous récolterons Amour, si nous envoyons Séparation, nous vivrons Séparation. Toute énergie revient à celui qui  l’émet.

L’influence majeur de cela est « Qui tient le Boomerang ».

Nous participons à tout ce qui nous arrive. L’extérieur est comment nous le voyons, le sentons, le percevons… ce qui fait que toute difficulté vécue avec l’autre, les autres ou l’univers peut être le reflet d’un blocage, d’un conflit ou déni en nous.

Le Neuro-Training permet d’identifier cette difficulté et en l’équilibrant, nous pouvons améliorer cette communication relationnelle, nous pouvons apprendre à entrer de façon différente dans le relation, à faire de meilleurs choix de façon à modifier ce que nous émanons dans l’univers.

Nos expériences et les conclusions que nous en avons tirées sur nous mêmes,  nos héritages familiaux avec leurs lots de modèles à suivre, et nos programmes (projet sens, implants….) sont ce qui influencent le plus notre vertical.

Si nous avons expérimenté une répétition d’échecs, nous allons croire que nous ne savons faire que cela, et nous allons devenir impuissants à envisager le succès.

Si nos parents nous ont élevés dans la peur des autres, en nous disant « méfies toi, les autres veulent profiter de toi », nous allons nous arranger pour qu’il n’y ait pas les autres auprés de nous, d’où cette solitude affective que nous vivons par protection.

Si en tant qu’ainé fille nous étions désirée comme garçon, nous allons rentrer en compétition avec les garçons, avoir un stress de ne pas correspondre aux attentes jusqu’à ce que l’on se rebelle et élimine le regard de ce garçon et donc le garçon.

Si les ainés garçons de notre arbre sont morts tôt et que nous sommes une fille ainée, nous allons être crée dans le stress que nous soyons un garçon, car ils meurent. Nous allons avoir comme programme « stress / garçon » , d’où le fait d’être seule (il ne faut pas qu’il y ait un garçon)

Il y a donc des multiples raisons verticales (expériences-héritages- programmes) qui font que notre horizontal n’est pas celui que nous voudrions qu’il soit.

Un travail en Neuro-Training permet d’identifier ce vertical qui nous cause problème et de le solutionner afin que nous vivions notre vie par Choix et non pas par répétition de ce qui nous a précédé.

Retour haut de page ▲

Nous sommes une conséquence de notre passé

Notre cerveau associe constamment ce que nous vivons avec ce que nous avons vécu et à la moindre occasion cherche à ramener à la surface ces mémoires enfouies, occultées, réprimées. COMMENT? Comme un aimant, en nous amenant à chercher à vivre le même genre de situation, en attirant à nous le même genre d’expérience.

Peu importe si les acteurs sont diiférents, le scénario reste identique.

Si nous n’avons pas réussi à solutionner ces situations du passé à notre avantage, elles demeurent comme des lampes en veille qui n’attendent qu’une chose: se rallumer.

Le travail du Neuro-Trainer est d’identifier ces situations du passé, de les comparer avec ce que nous vivons dans le présent, et de les désamorcer avec une technique appropriée.

Nous sommes trés forts pour compenser, réprimer, refouler, mais ce que nous avons vécu reste engrammé dans chacune de nos cellules et cela est déterminant sur les décisions et choix que nous allons prendre.

Par exemple: si nous avons perdu dans notre vie (personnes, argent, amis etc) nous allons rechercher des situations où nous allons être amenés à perdre, comme si le cerveau ne savait faire que cela. On appelle cela de l’impuissance apprise. On a appris par nos expériences à ne pas avoir d’autre choix que perdre.

Personne ne nous rendra ce que nous avons perdu, par contre nous pouvons tirer une leçon de ces expériences et corriger de façon à ne plus perdre.

Ne faisons pas de notre futur une pâle répétition de notre passé.

Pour cela, apprenons de nos erreurs ou non choix passés et comprenons qu’avec nos moyens actuels nous pouvons avoir une perception différente de ces expériences et grandir à partir de cela.

Faisons de nos obstacles des défis à relever pour évoluer.

Retour haut de page ▲

Qu’est ce que le Neuro-Training

Nous sommes faits pour fonctionner dans toutes circonstances. Quand nous fonctionnons, nous avons le CHOIX de vivre ce que nous vivons

Quand une personne vient nous voir, elle vient nous demander de l’aide dans des domaines où elle n’arrive pas à fonctionner comme elle voudrait ( exemples: avoir un enfant, arrêter de fumer, trouver l’âme soeur, ne plus avoir mal au dos, avoir confiance en elle…….)

Le travail du Neuro-Trainer est de partir de ce point A ( la personne ne sait pas fonctionner) et de l’amener à un point B (la personne sait fonctionner)

Pour amener de A à B, le Neuro-Trainer se sert de techniques issues de la Medecine Traditionnelle Chinoise, de la Kinésiologie Avancée, de l’Ostéopathie, de la PNL, de la Sophrologie, de la Naturopathie, de l’Hypnose Eriksonnienne, du Décodage Biologique, …..

Pour pouvoir faire passer A à B, il faut d’abord définir A : pourquoi la personne ne fonctionne pas, depuis quand (qu’est ce qui s’est passéà ce moment là) comment elle ne fonctionne pas, quel bénéfice elle a à ne pas fonctionner, quel bénéfice elle aurait à fonctionner, quelle mémoire ou héritage elle utilise comme motif de blocage de fonctionnement, est ce que la cause est de l’ordre du mental, de l’émotionnel, du physique, des peurs , des habitudes, des croyances, de l’énergie en excès ou en manque …. etc

Une fois qu’on a bien défini A, on peut utiliser la technique pour l’amener à B, et là …. la personne fonctionne.

Le Neuro-Training permet au cerveau de comprendre son non fonctionnement et l’entraîne à re fonctionner.

Retour haut de page ▲

Bienvenue sur le blog du Neuro-Training

Sur ce site vous pourrez découvrir les principes du Neuro-Training et trouver aussi les contacts des praticiens.  Suite à la demande croissante de nombreux patients et stagiaires, j’ai eu l’envie de vous proposer un outil plus régulier et plus interactif pour vous permettre de découvrir le Neuro-Training. Le blog me permettra de compléter et de personnaliser le site en vous communiquant au fil des jours des notions nouvelles, des techniques, des témoignages mais aussi des réflexions de praticiens et des publications sur ce domaine passionnant. J’utiliserai ce blog également pour vous tenir informé régulièrement des stages et des formations qui se déroulent en région marseillaise et aussi dans le reste de la France.

Alors qu’est-ce que le Neuro-Training? 

Nous avons tous

des points faibles que nous aimerions renforcer,
des points forts que nous n’utilisons pas
des manques que nous voudrions combler
des excès à éliminer
des situations du passé à achever
des peurs qui nous bloquent
des défis que nous n’osons pas relever
des croyances qui nous limitent
des habitudes qui nous enferment
des douleurs
des blocages
des déséquilibres
de la fatigue
autres ….
dont nous n’arrivons pas à nous débarrasser.

Le Neuro-Training peut nous aider à trouver des solutions à tout cela et bien plus encore… 

Ce n’est pas une médecine et cela ne prétend en aucune façon se substituer à la médecine. C’est un ensemble de techniques, de protocoles, d’équilibrations issus de Neuro-Training et d’autres modalités comme l’Energétique Chinoise,la Kinésiologie Avancée, l’Ostéopathie, la Chiropractie, l’Hypnose Eriksonnienne, la PNL, le Décodage Biologique, Naturopathie, etc, respectueuses de la Physiologie et de la Neurologie. Ainsi pouvons nous apporter un angle différent, efficace et très neuf sur le développement des capacités et du bien-être, permettant de mieux réagir, mieux s’adapter et fonctionner de façon appropriée à la situation.

En tant que fondateur du Centre et de La Fédération Française de Neuro-Training, je vous souhaîte la bienvenue sur ce blog et dans ce domaine passionnant que je suis ravi de vous faire découvrir ici.

Retour haut de page ▲
Retour haut de page ▲